Copenhague, dans la ville

Je n’arrive pas au bout de mes photos de l’été. Vraiment. C’est ennuyeux, je n’y arrive pas. Trop de photos, beaucoup trop de photos. Et pourtant, il manque l’essentiel, Venise et les alentours du Lago di Garda, alors un jour, un jour.

En attendant, Copenhague, argentique.

 

Une des mes choses favorite en hiver, c’est la lumière. Cette lumière douce et enveloppante, qui fait vos ombres s’étirer jusqu’à l’éternité sur le bitume sombre. La lumière horizontale, qui traverse les rideaux et inonde les murs blancs de mon appartement, ou ceux d’ailleurs, ceux de Copenhague. Ici les jours sont courts et la lumière, lorsqu’elle est présente, n’est que réconfort. C’est un peu toujours l’heure, de la golden hour. Et tout est fait pour l’accueillir comme il se doit. Les grandes fenêtres des appartements n’ont ni volets, ni rideaux, dévoilant par la même occasion des intérieurs aux lignes minimales. Quelques vases de fleurs séchés sur le rebord des fenêtres et une grande table en bois surplombée d’une lampe Louis Poulsen ( toujours la lampe la plus vendue dans le pays parait-il ). Je me délecte de ce voyeurisme offert impunément à ma curiosité de française.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nørrebro

Flâner dans les allées du cimetière Assistens, déguster du vin nature chez Pompette, suivre les lignes au Superkilen park, acheter un roulé à la cannelle chez Meyers Bageri tous les matins, admirer les belles cartes illustrées et jolies céramiques chez Vanishing point, boire des bières et déguster un burger chez Brus.

 

 

 

 

 

 

Vesterbro

Déguster des cocktails chez Lidkoeb, un joli bar caché au fond d’une cour, faire le vernissage des galeries d’art au Meat district, boire des bières Mikkeler au Warpigs Brewpub, jouer avec ton objectif et la lumière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nordhavn

Flâner dans le nouveau quartier de Nordhavn, admirer ses architecture audacieuses et grimper au Konditaget Lüders, une aire de jeu qui domine le quartier perchée au sommet d’un parking, entendre le vent qui vous glace les joues siffler entre les bâtiments.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Botanisk Have

Un rendez-vous au jardin botanique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le centre

Admirer les façades ocres du quartier de Nyboder, acheter une affiche chez Paper Collective, baver d’envie à la Hay House, manger un Smørrebrød à la Torvehallerne, faire une expo au musée GL Strand ( l’installation de Milena Bonifacini <3 ), admirer les lampes Louis Poulsen et le décor incroyable de l’ancienne banque dans laquelle s’est installé l’enseigne Paustian, passer devant les façades colorées du Musée Thorvaldsen, visiter le Black Diamond et le Danish architecture Center, manger un Hot dog sur place Gammel Strand… entre autres réjouissances.

 

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zeen Social Icons