Juin dans les musées parisiens

 

Le Bal

Batia Sutter

Gros coup de coeur pour le travail de Batia Sutter qui accumule depuis 30 ans des images photographiques, scientifiques, historiques et artistiques de divers horizons et dont la confrontation nous raconte quelque chose de la nature et de l’humanité. Une nature et une humanité transcendées par la beauté et la variété de ses créations sur lesquelles on semble porter un regard neuf.

 

 

 

 

Cité de l’architecture

Alvar Aalto

Retour sur la carrière de l’architecte et designer finlandais Alvar Aalto, figure de proue du modernisme du grand nord. Lignes épurées, matériaux bruts, les fondements du style scandinave.

 

 

Palais de Tokyo

Enfance

On entre dans cette exposition comme on entre dans une maison de poupée. C’est comme un grand terrain de jeu où chaque oeuvre révèle une surprise à la fois ludique et régressive.

 

 

 

 

 

 

 

 

 .

 .

Fondation Cartier

Junya Ishigami

Si je ne devais vous recommander qu’une seule exposition, ce serait celle-ci. J’ai été absolument fascinée par le travail poétique et organique de l’architecte japonais qui semble avoir une facilité déconcertante à penser l’architecture hors des cadres et à brouiller les frontières entre intérieur et extérieur. Chacun de ses projets présente ainsi un très fort lien avec son environnement direct. Chez Junya Ishigami, les bâtiments sont construits sur l’eau, les arbres entrent dans la maison, la lumière et la pluie dessinent des espaces, les rochers font office de murs et les dessins des enfants prennent littéralement corps. L’exposition présente une quarante de projets au travers de maquettes ( qui constituent à elles seuls de vraies oeuvres d’art ), de croquis et de collages d’une finesse incroyable.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *