La minute culture #03

Dans la catégorie j’ai vu / j’ai adoré.

 

Call me by your name

Le bouleversant Call me by your name. Une sensualité subtile et délicate sous l’écrasante chaleur d’un été en Italie. L’image est magnifique, les acteurs parfaits, la bande son géniale ( Sufjan = triple love ).

 

Les garçons sauvages

Film perturbant qui n’est pas sans me rappeler l’impression que m’avait laissé les Rencontres d’après minuit : un sentiment de malaise mélangé à une fascination extrême. L’image est sublime, sorte de collage visuel fantaisiste qui oscille entre noir et blanc rétro et couleurs flashy.  C’est étrange, magnétique, dérangeant, érotique, onirique, ultra-référencé, original. Des films trop rares qui vous font vivre une véritable expérience de cinéma, visuelle, sonore, intellectuelle, sensorielle.

 

Drowning by numbers

Le genre de film un peu ovni que tu n’oublieras pas.

Découvert grace à une conférence donnée par la géniale Vimala Pons ( sur le cirque et le burlesque dans le cinéma ). Le genre de pépite old school trop méconnue qui vaut grandement le détour.

Une histoire de chiffres. 3 femmes, 3 meurtres, 3 fois le même prénom, 3 histoires de noyades. Une voix off et une photographie incroyable entre Wes Anderson et Tim Walker. Tout un tas d’animaux, des insectes, des moutons, des vaches, des sardines. Des jeux loufoques et morbides. Des feux d’artifices. Un chateau d’eau. Un compte de 100 chiffres disséminés visuellement tout le long du film. Une histoire de prise de pouvoir des femmes sur les hommes. Chaque plan est digne digne d’un tableau et la BO est sublime, douce amère…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Bonjour,
    Merci pour votre article, surtout la déscription du troisième film m’a intriqué. Sur la dernière photo, si je ne me trompe pas, on peut appercevoir un tableau style Jérôme Bosch, c’est vraiment un scène insolite.