Anette Harboe Flensburg

       

Quand j’ai vu pour la première fois le flyer de l’exposition, j’étais persuadée qu’Anette Harboe Flensburg réalisait des installations dans l’espace. J’ai immédiatement été fascinée par ses jeux de couleurs et de transparences, l’impression d’être avalée par ce long couloir mystérieux. En réalité Anette Harboe Flensburg est peintre. Elle réalise de grands tableaux d’espaces entre réalité et irréalité.

Le talent de la peintre danoise réside dans la façon dont elle utilise les  couleurs, les lignes, les ombres et les lumières en jouant avec le premier et le second plan pour donner l’illusion d’une vraie pièce. Il s’agit de peinture comme d’architecture, d’échelle ou de poésie. Bien que les motifs soient connus, il peut être difficile de définir la taille de la pièce, les limites  de l’espace.

La peintre fait référence à Gaston Bachelard pour décrire son travail  autour de la perception de l’espace. Le philosophe, dans son livre La  poétique de l’espace écrit que « toutes les images sont destinées à être agrandies ». C’est ce que fait Anette Harboe Flensburg, elle construit  des mondes miniatures bien réels mais dont les formes et les contours  se transforment au fur et à mesure que la peinture se couche sur la toile  et le figuratif se mélange alors à l’abstrait.

Exposition  » La poétique de l’espace  » d’Anette Harboe Flensburg.
Jusqu’au 20 avril à la Maison du Danemark.
142 Avenue des Champs-Élysées, 75008 Paris

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *