Monstres de mode !

IMG_8883

IMG_8855

IMG_8858

IMG_8885

IMG_8886

Pour la seconde année consécutive, la Gaité Lyrique nous propose une exposition sur la thématique des monstres, après avoir délocalisé à l’hiver dernier le festival berlinois Pictoplasma ,  « Arrrgh ! Monstres de Mode » s’attaque cette fois ci au monde de la mode ( logique n’est-ce pas? ).

J’avais au premier abord un peu peur d’être déçue par cette exposition, comment la Gaité allait-elle pouvoir me surprendre une seconde fois? Comment allait-elle pouvoir faire mieux que Pictoplasma, exposition qui décroche une place de choix dans mon coeur? Le paris n’était pas gagné, et pourtant, je me suis bien pris une bonne baffe visuelle dans la gueule. Bon allez, encore une fois au final, tous les ingrédients étaient réunis pour me plaire : de la couleur, de le fantaisie, de l’étrangeté, des monstres donc, et beaucoup de créativité. Les pièces proposées sont vraiment originales et nous plongent toutes dans des histoires tout à fait saugrenues. La scénographie elle est plutôt bien fichue, néons aveuglants et nos monstre qui envahissent tout l’espace disponible comme une sorte d’armée de l’espace à qui nous faisons face. Perdue au milieu de cette foule de biscornus habitants des catwalks je me suis un instant imaginée qu’ils puissent prendre vie, et là, on aurait vraiment basculé dans le surréalisme. Malheureusement et vous l’imaginais bien, ce ne fut pas le cas, tant pis, ce sera pour une prochaine fois.

• Plus d’images sur Neoophilia.
• Retour sur l’article concernant Pictoplasma.

( Il faudra que je vous parle de Neoophilia à d’ailleurs ).

  1. J’attendais beaucoup de cette exposition mais j’avoue avoir été déçu.
    Si elle s’était trouvé dans un autre lieu, je pense que je l’aurai trouvé plutôt agréable cette exposition mais je pense attendre toujours plus de la Gaité Lyrique. J’aime l’idée de ce lieu. Sa philosophie quant au fait de tisser un lien grâce aux cultures numérique. Une belle impulsion que je ne retrouve que trop rarement dans ses propositions.
    « Arrrgh ! Monstres de Mode  » n’en est pas moins une démonstration monstrueusement amusante de ce que peut être la mode.

  2. Tu n’as pas tord et je comprend tout à fait ton point de vu. Cette exposition ne colle pas vraiment aux ambitions énoncées par la Gaité, elle aurait certainement pu se trouver dans n’importe quel autre lieu. Mais du coup je me demande : quel autre lieu aurait eu l’audace de proposer une telle exposition? Et si au final le propre de la Gaité, encore plus que le développement des cultures numériques, c’était de nous proposer une programmation éclectique, surprenante et contemporaine? Personnellement j’ai été très déçue par les deux précédente expositions. Hello H5, restée très en surface malgré le potentiel de l’idée. 2062 trop abstrait, trop dispersé. Et puis finalement celle ci, j’ai vraiment aimé, mais après tout, c’était déjà tout tracé avant que j’y mette les pieds…

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zeen Social Icons