Février

insta_fev02

Cela fait désormais un mois que je vis ici. Je suis entourée des objets de grand-mère, sa machine à coudre, ses couteaux de cuisine, le buffet de la veranda, la table de la buanderie, ses assiettes. Elle était toujours étonnée de tout l’intérêt que je pouvais bien porter à toutes ces reliques surannées. Si elle savait que finalement, j’ai fini par l’emmener un peu avec moi à Paris.

Un mois que je vis ici.

L’odeur de l’encre de chine.

Le ronron du métro aérien dans la nuit.

Le soleil qui entre dans la chambre au petit matin.

La peinture dans les cheveux.

Les heures chez Castorama, temple du bonheur.

Les nouvelles rues des alentours.

Les trompettes de Beirut.

L’état d’esprit est à l’autarcie, ambiance hibernation de la froide saison, entre deux échappées salutaires.

  1. Hello! Tes photos ont vraiment attiré mon oeil! J’adore leur simplicité et leur composition, celles se la station Stalingrad et des draps à poids bleu m’ont vraiment beaucoup plues! Bravo! 😀 Je suis heureuse d’avoir trouvé ton blog aujourd’hui!

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Zeen Social Icons